La consultation à CAP PME
   
 
Nous joindre  
   
vendremapme.ca  
   
Francis Belzile Profil  
   
Articles  
   
CAP PME Inc.
Accueil
 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 

Démarrage d'entreprise : comment favoriser votre succès?

Plusieurs d’entre vous songent depuis longtemps à démarrer votre propre entreprise. Vous rêvez de devenir votre propre patron, prendre vos décisions, vivre de votre passion et d’un horaire plus souple. Bien que ces conditions puissent sembler attrayantes, nous savons tous que la vie d’entrepreneur(e) amène son lot d’insécurités. Le succès et les entrées d’argent qui permettent de verser des paies reposent principalement sur nos épaules. Puisque ces insécurités freinent souvent les gens à aller de l’avant pour démarrer leur propre entreprise, nous prendrons le temps de démystifier les facteurs de succès lors de démarrage d’entreprise avec Francis Belzile, passionné de faisabilité de projet et propriétaire de CAP PME.

En contexte de démarrage, les risques sont souvent importants et plus encore si l’entrepreneur(e) possède peu d’expérience en affaires. Certains sont portés à déconseiller aux nouveaux entrepreneur(e)s d’aller de l’avant avec leur projet. Qu’en pensez-vous?

C’est une approche bien réductrice. Ces initiatives assurent entre autres le renouvellement des forces entrepreneuriales. Il est par contre pertinent de proposer aux nouveaux entrepreneur(e)s des pistes favorisant la réussite.

Parmi les facteurs de succès, quels sont ceux qui vous apparaissent les plus importants?

Connaître

D’abord, s’évaluer soi-même par rapport aux exigences d’être entrepreneur. Il importe d’être prêt à faire beaucoup d’efforts et de penser à la conciliation des besoins financiers, familiaux et personnels. Surtout, il m’apparaît fondamental que la personne choisisse une activité qui la passionne.

La connaissance du secteur économique et du monde des affaires en général sont des atouts importants. Vous avez avantage à avoir de l’expérience pertinente ou, à tout le moins, d’approfondir le domaine avant de lancer l’entreprise.

Définir

Pour aller plus loin, il faut examiner les besoins de vos clients éventuels et vous demander comment votre entreprise y répondra. Vous devez définir une proposition de valeur gagnante, c’est-à-dire une offre de produits ou services qui saura attirer les clients, favoriser les ventes et, le plus possible, les achats répétitifs. La proposition doit répondre à un besoin du client, résoudre un problème pour lui, et démarquer l’entreprise de ses concurrents.
C’est à ce stade que vous devez préciser le modèle d’affaires retenu, les stratégies marketing, les modes d’opérations, etc.  Pour cela, le plan d’affaires est encore l’outil le plus connu. Mais sans aucun doute le plus mal utilisé. Souvent, il prend une forme descriptive et ne procède d’aucune manière à une analyse réelle. L’entrepreneur(e) aura avantage à l’utiliser pour dresser une véritable stratégie d’affaires, ainsi qu’un plan d’actions concrètes et efficientes. Certes, il est peut-être important de consacrer du temps pour la production d’une carte d’affaires, mais il est davantage judicieux de consacrer les efforts requis sur tous les aspects du marketing.

La commercialisation réussie d'un produit dépend en fait d'une foule de facteurs, dont le design, les caractéristiques, les avantages, le prix, la marge bénéficiaire, la sécurité, le service, l'image, la durabilité, l'emballage, le réseau de distribution, le potentiel du marché, etc. Il en est de même pour un service auquel s’ajoute le caractère souvent intangible de celui-ci.

C’est d’ailleurs parce qu’il y a plusieurs embûches vers la réussite que vous avez avantage à vous associer à des employés aux compétences complémentaires. Le recours au temps partiel et à de la sous-traitance est une pratique gagnante. Vous devez aussi considérer les ressources externes (comptable, conseiller d’affaires, mentor, etc.) comme un prolongement de votre équipe interne.

Agir

Les informations recueillies, vos démarches auprès de clients potentiels, les commentaires de personnes expérimentées en affaires et bien d’autres facteurs vous amènent à tirer votre conclusion : votre projet a de bonnes chances de réussir.

Vous devez vous assurer de poser les gestes qui comptent. Pour cela, gardez à l’esprit vos objectifs à court, moyen et long terme. La gestion des priorités et de votre temps doivent être vos alliés de tous les instants.

Si vous êtes toujours à éteindre des feux, c’est que vous n’avez pas le contrôle. Cela se produit lorsque l’on perd le focus, qu’on se lance constamment vers de nouvelles pistes ou qu’on se concentre trop sur certaines fonctions de l’entreprise et pas assez sur d’autres. J’ai à l’esprit l’histoire d’entrepreneur(e)s qui améliorent constamment leur produit, mais ne consacrent que peu d’efforts à leur commercialisation, ou d’autres qui ont acheté des camionnettes identifiées à l’image de l’entreprise, mais dont le produit n’est pas encore au point. Il n’est pas nécessaire d’expliquer que la crise de liquidités n’est pas loin.  

Contrôler

Enfin, pour s’assurer d’agir dans le bon sens et en contrôle, il convient de se donner des outils. La conversion des objectifs en actions et la mesure des avancés par des indicateurs de performance sont des essentiels. Il ne suffit donc pas de regarder les résultats, mais de planifier et de réaliser les actions qui comptent pour atteindre le succès. 

Se lancer en affaires, ce n’est pas sorcier, il suffit de passer à l’action. Toutefois, bien gérer son entreprise et la faire connaître peuvent rapidement devenir un défi. Voilà pourquoi il importe de bien vous entourer et il ne faut pas hésiter à prendre toute l’aide dont vous avez besoin. Des experts comme Francis Belzile, qui cumule plus de 30 ans d’expérience dans le domaine, peuvent vous aider à définir mieux vos idées et surtout les variables qui feront de votre entreprise un succès. Son entreprise, CAP PME, apporte l’expertise et l’accompagnement, lorsque requis, pour l’étude de projets et pour leur mise en œuvre, que ce soit au démarrage, lors de la croissance, de la relève ou de l'achat / vente de l’entreprise.

Cet article a été publié initialement le 7 octobre 2015 dans Le Peuple de Lévis (page 30 et 31) sous la rubrique "Elles réussissent en affaires" de FemmEssor Chaudière-Appalaches

 
 
 
 
 
 
       

Francis Belzile, M.Sc. - CAP PME Inc. - Tous droits réservés - Mentions légales